Qui êtes-vous ?

J’ai posé la question Qui êtes-vous dans une de mes cours de yoga. Elle a résonné particulièrement pour une de mes élèves qui est dans une période où elle se questionne beaucoup sur elle-même, ce qu’elle ressent, ce qu’elle réalise. Nous en avons discuté pour l’aider à y répondre. Pour vous mettre dans l’ambiance, voici un extrait de notre conversation :

  • Élève : Judith, je réalise que je ne me connais pas. Avec toutes les années et les drames, je me suis perdue.
  • Moi : Alors Qui es-tu ? Réponds-moi avec les premiers mots qui te viennent en tête.
  • Élève : Je suis une femme, monoparentale de 45 ans. J’ai deux enfants et un chien. J’ai deux voitures, dont un camion, une grande maison, un chalet. J’ai ma propre entreprise qui fonctionne très bien et me permet d’avoir un bon niveau de vie. Je voyage avec les enfants au moins une fois par année.
  • Moi : Avec ce que tu viens de me dire, j’ai des informations sur ce qui t’entoure, ton « contenant », mais je ne sais rien à propos de toi, ton « contenu ». Alors, je répète ma question, qui es-tu ?
  • Élève : #$%?&*???
  • Moi : Quelles sont tes qualités ? Qu’est-ce que tu aimes, qui te fait vibrer, qui te passionne…

Contenant versus contenu

Si je vous pose la question Qui êtes-vous, par quoi commencez-vous ? Me donnerez-vous seulement des informations de votre « contenant » ou me dévoilerez-vous un peu de votre « contenu »  ?

C’est naturel de donner son nom et c’est aussi un élément de bienséance. Votre nom, votre emploi, votre statut familial et ce que vous possédez sont des étiquettes que je compare à un « contenant ». Pour moi, le « contenant » est la boîte et le « contenu » est le cadeau dans la boîte. Le contenant peut être bien beau, emballé avec un papier coloré et garni d’un chou. Il me permet d’avoir une idée de l’univers qui vous entoure. Par contre, il ne me donne aucune idée de ce qu’il y a à l’intérieur, c’est-à-dire le « contenu ». Le contenu me permet d’en apprendre sur vous en tant qu’être humain, de connaître vos valeurs, vos besoins, vos préférences.

Réalisez-vous que la question Qui êtes-vous demande un peu de réflexion et qu’il peut être plus difficile d’y répondre que de donner son nom ? J’ai réalisé qu’il était essentiel d’explorer du côté de ses valeurs, ses besoins, ses objectifs et ses rêves pour y répondre. En fait, la réponse n’est pas votre reflet dans le miroir mais dans ce que vous êtes à l’intérieur. Regardez avec les yeux du coeur et soyez curieux. Se connaître réellement, c’est voyager à l’intérieur de soi. Ce voyage peut être génial, ordinaire ou même épeurant. Dites-vous que c’est comme acheter un billet d’avion ouvert, sans savoir qu’elle sera la prochaine destination.

Quand vous savez qui vous êtes, il est plus facile de connaître vos besoins et d’attirer les personnes et les projets qui vous font vibrer. Savoir qui vous êtes sert de filtre pour laisser passer ce qui vous convient le plus. Vous vous respectez davantage, respectez vos valeurs, votre essence même.

Vous ne vous sentez pas prêts, vous doutez ou peut-être vous éprouvez des craintes. Commencez par vous connecter à vous-même, à connaître vos bases. Je vous invite à lire ou à relire Devenir son meilleur ami.

Pensez-y la prochaine fois

La prochaine fois que vous aurez à parler de vous, pensez à inclure des éléments qui vous caractérisent, du « contenu ». Par exemple, « J’habite à Québec avec ma famille. J’adore la nature, elle me fait sourire ». Dans cette description, il y a du contenant et du contenu. Soyez conscients que si votre réponse à Qui êtes-vous n’est pas précise ou complète, elle est parfaite ! Personnellement, ma réponse n’est pas encore claire et limpide. Elle varie selon les périodes de ma vie et les épreuves que je traverse. Je continue d’explorer et de cheminer pour en découvrir encore et encore sur moi-même. Je peux être heureuse de ce que je découvre, mais je peux aussi éprouver de la déception. Quand c’est le cas, je me demande d’où cela vient et quelles sont les astuces pour m’améliorer. Mais une partie de ma réponse est certaine, je suis un être humain unique, aimant la vie et curieuse de la découvrir sans retenue.

Bonne réflexion !

Photo par Jean Pelchat – Judith avant un départ de triathlon

logo_soleil

commentaires